En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

A la Une

Liberté vestimentaire au lycée : Les Elèves de DGEMC – s’invitent à France Inter

Par admin henri-iv-beziers, publié le jeudi 24 septembre 2020 20:42 - Mis à jour le samedi 26 septembre 2020 11:21
DGEMC – France Inter.jpg

Liberté vestimentaire au lycée :

Les Elèves de DGEMC – s’invitent à France Inter


 

Mathilde a fait l’ouverture  de l’émission « le téléphone sonne » :

elle a présenté les conclusions auxquelles la classe est parvenue.

Mercredi 23 septembre, la classe qui participe à l’option « Droit et grands Enjeux Contemporain » avait décidé de modifier le contenu initial de la séance pour traiter un thème d’actualité en lien avec le programme (la liberté dans notre système juridique) et débattre sur le thème de la liberté vestimentaire au lycée

Cela tombait bien : le prof portait une tenue vestimentaire « républicaine » : pantalon bleu, chemise banche et chaussettes rouges.

Après une revue de la presse écrite, le débat s’est engagé sur la tenue vestimentaire au lycée, partant de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, qui, dans son article 4 précise : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui… »

Plusieurs problématiques ont émergé, parmi lesquelles : Faut-il « éduquer » les garçons ou règlementer la tenue des filles ? », « la tenue vestimentaire est-elle une  liberté individuelle ? »,  « La liberté vestimentaire est –elle à la conjonction  entre liberté individuelle et lutte contre le sexisme » (comme l’affirme la sociologue et directrice de recherche au CNRS  Anne Muxel)…

Les conclusions ont été envoyées par mail à France Inter, et Mathilde a été invitée à les présenter en ouverture de l’émission « le téléphone sonne ». Bravo à elle, qui s’est exprimée  en direct devant 2 millions d’auditeurs : bel entraînement pour le grand oral !

Nos conclusions étaient celles –ci : le port de l’uniforme doit être envisagé, la liberté vestimentaire des filles fait partie du combat contre le sexisme, les filles peuvent s’habiller comme elles le veulent (jupe, short, crop top…) en se posant à elles mêmes les limites à la décence.  En revanche, il est inadmissible qu’une fille puisse s’entendre dire que sa tenue est un appel au viol. 

L’émission en podcast :

https://podcasts.google.com/feed/aHR0cHM6Ly9yYWRpb2ZyYW5jZS1wb2RjYXN0Lm5ldC9wb2RjYXN0MDkvcnNzXzExMTc2LnhtbA/episode/NDM1NGU0YTUtZjFiNy00ZDU4LTk0NjgtYjA5NTNjNDUzZTA1?hl=fr&ved=2ahUKEwi74I78s4HsAhUx5eAKHWd-A4UQjrkEegQIDhAI&ep=6